Un nouvel Ehpad pour la ville de Plouay !

Un chantier qui va durer 30 mois !

Suivez l’avancement des travaux en temps réel en cliquant ici !

Maho Bâtiment a été retenu pour la reconstruction de l’Ehpad de Plouay.

Le chantier a démarré début octobre et nos équipes sont à pied d’œuvre pour la réalisation du gros œuvre !

Article paru dans le Télégramme le 23 octobre 2019

Les intervenants ont fait le point sur les travaux au foyer Louis-Ropert.

L’actuel Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), appelé aussi foyer Louis-Ropert, de Plouay est un établissement public autonome géré par le CCAS de la commune. Il dispose de 70 places réparties sur un ensemble de bâtiments contigus d’époques différentes. La configuration des locaux, la présence d’amiante, l’obsolescence de certaines parties inadaptées aux personnes dépendantes, ont conduit Bretagne sud habitat et la commune de Plouay à décider de la reconstruction de cet établissement sur site.

L’Ehpad continuera à vivre comme d’habitude… ou presque

Une vaste opération de construction et déconstruction est donc en cours avec l’objectif de perturber le moins possible les résidents. Une réunion sur place, mardi, a permis d’évaluer l’avancement de travaux qui devraient durer trente mois. La chronologie du projet a été retracée par Erwan Robert, de Bretagne sud habitat, M. Le Mestre et Renaud Haas, du groupe Maho Garniel ; Yann Lohe, architecte, et Laëtitia Guillaume, directrice de l’établissement.

Ces travaux vont également rythmer la vie des habitants de la rue des Tilleuls. Près de 50 ouvriers interviendront simultanément à certains moments sur le chantier. Celui-ci pourra être suivi sur le site de Bretagne sud habitat par le biais d’une caméra disposée sur le site.

Une livraison est prévue au premier semestre 2022. Le coût de l’opération avoisine les 10 millions d’€. Il comprendra une unité de vie protégée de douze places (personnes atteintes d’Alzheimer). L’opération de construction va se faire en présence des résidents et de tout le personnel. L’Ehpad continuera à vivre comme d’habitude ou presque.