Article paru dans le Ouest France le 28 janvier 2020.

Démarré en juillet 2019, le chantier de restructuration et d’agrandissement du centre de secours devrait se terminer pour la fin de l’année 2020. Il augmente de 420 m².

Vendredi 24 janvier 2020, les délégués des six communes composant le Sivu incendie (Baud, Camors, Guénin, La Chapelle-Neuve, Quistinic et Saint-Barthélemy) étaient réunis au centre de secours pour faire le point sur l’avancée des travaux engagés depuis juillet 2019. Ils ont eu également à choisir une entreprise pour remplacer une autre défaillante, qui devra réaliser l’habillage du bâtiment. « Ceci n’entraînera pas de retard dans les travaux. »

Lors de la réunion, il a aussi été décidé de revoir la participation financière des communes. Ce chantier se fait en plusieurs étapes, et concerne la restructuration et l’extension du centre de secours. « L’extension de 420 m2 s’ajoute à la restructuration de 880 m2, ce qui aboutira à une superficie de 1 300 m2 », explique Bruno Martin, architecte Kaso, à Vannes.

Première installation en avril

Pas d’interruption dans le service, « les travaux se déroulent en site occupé avec le centre de secours actuel parfaitement opérationnel, ce qui à nécessité un phasage des travaux. » Le programme a démarré par la réalisation, sur le côté sud de l’extension, des bureaux vestiaires et stockage en sous-sol (en neuf).

« Cette phase sera livrée en avril 2020. Ce bâtiment abritera le local radio et trois bureaux, les vestiaires sur le principe de la marche en avant et trois chambres pour les équipes d’astreinte, détaille l’architecte. En avril, mai, juin, nous prévoyons la démolition des bureaux et vestiaires actuels, suivis de la construction du stockage des VSAV (Véhicule de secours et d’assistance aux victimes). »

Ce garage spécifique est maintenu en température (18°) en panneaux de qualité hygiène. Dans cette même étape, est également prévue la rénovation de la salle de réunion actuelle, qui, à terme, aura un accès extérieur indépendant et pourra, si nécessaire, être mutualisée. L’avant-dernière phase concerne les deux remises des véhicules et du sous-sol, qui vont bénéficier d’une rénovation lourde. L’isolation de l’ensemble du bâtiment existant sera réalisée par l’extérieur. La dernière phase concerne les extérieurs, avec la voirie, l’aire de lavage à l’arrière du bâtiment, et les clôtures. « La livraison de l’ensemble est programmée pour début novembre 2020. » Le montant des travaux s’élève à 1 350 000 € HT